Chercher des infos beauté bio

Abonnez vous par email ou RSS

Email :

Abonnez-vous au fil d'actualité Cosmetic-bio

Abonnement blog beauté bio

Phtalates et cosmétiques bio
(12 votes)
26-11-2008

molecule phtalateLors de différentes émissions de télévision, la Secrétaire d'État à l'écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a affirmé à plusieurs reprises haut et fort : « Utilisez de la cosmétique bio ! ».

Hier soir vous avez été nombreux et nombreuses à regarder le film documentaire de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, diffusé sur la chaine de télé Arte : « Mâles en péril ».

Derrière ce titre qui interpelle, se cache une enquête passionnante sur les molécules chimiques qui ont envahie notre environnement et notre vie quotidienne depuis une cinquantaine d'année. Ce sont notamment les phtalates.

Et c'est sur ces dernières que nous nous penchons plus précisément car elle entrent dans la formulation de certains produits de beauté non bio. Les phtalates sont utilisés dans le domaine des cosmétiques, dans lesquels ils sont incorporés comme agents fixateurs. Leur but étant d’augmenter le pouvoir de pénétration d’un produit sur la peau...

Phtalaltes, au cœur de la polémique

La polémique au sujet de ces inquiétantes molécules fait rage car on les soupçonne d'être à l'origine d'une féminisation de la nature et de la diminution du nombre de spermatozoïdes chez l’homme. Ils agiraient comme des perturbateurs endocriniens.

En d'autre termes ce sont des leurres de notre organismes qui finissent, à force d'accumulation venant de sources diverses (certains produits de beauté non bio , certaines matières plastiques), par provoquer des dérèglements entrainant des conséquences inattendues et ravageuses telles baisse de la fertilité, cancers...

Pas de phtalates dans les cosmétiques bio

Le mot phtalate, à lui tout seul, déclenche désormais peurs et interrogations.

C'est le cas pour les futures mamans qui se posent des questions sur l'innocuité des crèmes anti vergeture qu'elles appliquent régulièrement sur leur ventre.

Ou encore pour ces jeunes mères qui s'inquiètent d'utiliser depuis la naissance de leurs bébés, des produits d'hygiène et de toilette non bio. Il semble dorénavant acquis que le fœtus est très exposé à ces substances douteuses, qui seraient capables de pénétrer jusqu'au bébé intra utéro.

En ce qui concerne les nouveau nés, l'application directe sur leur peau de phtalales, pourraient avoir des conséquences à long terme, et notamment chez les petits garçons chez lesquels pourraient se développer à l'âge adulte des cancers des testicules.

Aucune loi pour le moment n'interdit formellement l'usage de ces substances dans les produits cosmétiques et d'hygiène. Cela devrait évoluer avec la réforme REACH (concernant les industries chimiques), entrée en vigueur depuis le premier juin 2007. C

Cependant si vous faites le choix d'acheter des cosmétiques bio, vous assuré de ne pas retouver ces molécules dans votre peau de crème.

Une expérience scientifique édifiante : On trouve désormais systématiquement des phtalates dans le sang humain

Cosmétic-bio vous relate le protocole et le résultat de l'expérience scientifique qui a été menée par une équipe de chercheurs, pour mieux comprendre.

Un autre enjeux aujourd'hui c'est de comprendre comment les phtalates se retrouvent dans le sang humain.
« Nous n'avons jamais analysé un échantillon biologique, que ce soit le lait maternel, le sang ou l'urine qui ne contienne pas de phtalates. Nous n'avons jamais trouvé personne qui n'ai pas été exposé. Tout le monde est exposé aux phtalates; une des sources principales d'exposition aux phtalates, ce sont les cosmétiques. Les crèmes que chaque femme que je connais met sur la peau chaque matin. »
Mais où vont les phtalates contenus dans certains cosmétiques, restent ils dans le corps ou sont ils évacués rapidement ? Afin de répondre à ces question, l'équipe du professeur Skakkebaek vient de réaliser une étude unique au monde. Ils ont enduit de crème 26 jeunes hommes, tous les jours, de la tête aux pieds pendant deux semaine.

Première semaine, une crème basique. Deuxième semaine, la même crème avec deux phtalates et un parabène Après l'application les chercheurs ont réalisé des prises de sang pour mesurer le taux d'hormones ainsi que les résidus des phtalates et des parabènes.

« Vous devriez savoir que si vous ne voulez pas les manger, vous ne devriez pas les mettre sur votre peau, car c'est dans votre organisme qu'ils finiront. Si vous mettez de la crème sur votre peau, vous pouvez en mettre en même temps un peu sur la table, elle restera sur la table, elle ne va pas s'évaporer. Après 10 minutes, elle sera toujours là. Mais si vous regardez votre peau, la crème aura disparu ! Où ça ? Dans votre corps bien sur. Elle ne peut aller nulle part ailleurs. Donc quand vous appliquez une crème qui contient des phtalates, ces phtalates entrent dans votre corps et on en retrouve une grande quantité dans votre sang. Il sont absorbés et on les retouve dans votre sang. »
On retrouve des traces de phtalalts dans le sang, une heure seulement après l'exposition. Il est vrai que ces métabolites disparaissent après 24 heures, mais si la crème est utilisée tous les jours l'exposition devient permanente.

Le parti pris de Cosmétic-bio au sujet des phtalates, adopter le principe de précaution

C'est pour toutes ces raisons et ces nombreuses incertitudes, que Cosmétic-bio est partisan d'adopter le principe de précaution.

Pendant la période de grossesse et de l'allaitement, il est clair que l'utilisation de produits de beauté (notamment anti vergetures) doit se limiter à son strict minimum, doit présenter un label bio ( Cosmébio, Nature et Progrès...).

Le plus simple étant de choisir par exemple des huiles végétales pures et bio telles que l'huile de rose musquée du Chili ou encore l'huile d'argane. Ces huiles végétales ont fait leurs preuves en terme d'innocuité, tant pour la maman, que pour le bébé. En outre elles sont multifonction pour la beauté et peuvent être utilisées sur toutes les parties du corps, le visage et même les cheveux ! Pourquoi donc ne pas rester dans la simplicité à ce moment là de la vie ?!

Plus généralement, chacun d'entre nous devrait choisir avec davantage de soin les différents produis de beauté d'hygiène et les cosmétiques que nous utilisons au quotidien. En effet, c'est la dose qui fait le poison, et même si la quantité de ces substances dans les crèmes, et autres produits de beauté semble insignifiante, il faut garder à l'esprit que leur utilisation cumulée à l'échelle d'une vie finit par représenter une très grandes quantités.

Généraliser l'usage de la cosmétique bio à tous, et à tous les moments de la vie, bébé, enfant, adulte, semble donc des plus raisonnable pour préserver la santé.

Acheter des cosmétiques bio portant le label Cosmébio est une garantie de ne pas trouver de phtalates dans ses produits de beauté et de toilette. En effet, le label français Cosmébio s'appuie sur un cahier des charges qui a été déposé au Ministère de l'industrie et qui interdit l'introduction de ces substances dans les produits de beauté et d'hygiène labellisés bio.

Le compte rendu complet du documentaire « Mâles en péril » est disponible sur www.arte.tv.fr

Autre sujet intéressant à consulter sur le blog beauté

Les parabens dans les produits de beauté

 

 

Acheter des cosmétiques bio sur Cosmétic-bio

 

Qu'en pensez-vous ? Donnez votre avis sur cette page sur les produit de beauté et cosmetiques bio
Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Website:
Titre:
 
< Précédent   Suivant >